Tour des glaciers de la Vanoise

Participation et résultats de courses, autres sorties cyclistes
Répondre
Avatar du membre
lilie
Messages : 314
Enregistré le : 20 janvier 2013, 21:41
Localisation : St Julien sur Bibost

Tour des glaciers de la Vanoise

Message par lilie » 11 juillet 2019, 07:16

Bonjour tout le monde,
un petit compte-rendu de la course que j'ai faite dimanche 7 juillet, le TGV, le tour des glaciers de la Vanoise, au départ de Pralognan : briefing la veille pour nous annoncer que de violents orages allaient gronder pendant la nuit sur les sommets donc l'organisation a fait le choix du parcours de repli. Du coup, quelques changements : la distance : on allait faire 60kms et non 73kms mais avec presque le même dénivelé car on allait passer par le col de l'Aussois qui est une vraie difficulté et le départ était à 6h du matin et non 4h comme prévu initialement. On s'est vite rendu compte, sous notre tente, que le choix de retarder le départ était le bon car il a bien plu pendant la nuit mais, à 6h du matin, le ciel était clair.
La course s'annonçait bien : nous sommes montés au col des Vaches : l'arrivée au sommet est exceptionnelle, avec le lever du soleil, on arrive à un lac d'altitude que l'on peut traverser grâce à de larges pierres plates, puis redescente et direction le refuge de l'Arpont, ce tronçon a été difficile pour moi car il y a plusieurs montées très raides et au bout du 20è km, j'ai commencé à cramper, obligée de m'arrêter au bord du chemin pour attendre que ça passe. Ensuite, direction le refuge de Plan sec. Cette partie était exceptionnelle car on était au plus près du glacier, il faisait frais donc obligée d'enfiler le kway. On arrive ensuite au pied du col de l'Aussois et alors là... j'ai senti ma douleur !!! col très difficile, il culmine à 3000m, pas de chemin, que de gros cailloux et beaucoup d'eau à traverser, c'est souvent de l'escalade, j'ai senti que l'oxygène manquait et l'ascension a été lente, très lente. John m'a dit à l'arrivée qu'il y avait un gros troupeau de bouquetins au sommet du col... évidemment je n'ai rien vu, ayant les yeux rivés sur mes baskets ! ça n'a pas été mieux lors des 5 premiers kms de redescente : très technique, il fallait vraiment regarder où poser les pieds. Enfin, les 10 derniers kms, descente sur Pralo, sur de larges chemins, oufff, j'ai pu courir même si j'étais bien crevée.
Au final, je mets 11h, j'arrive 1h30 après John... quand je suis arrivée à Pralognan, il était déjà douché et m'attendait en mangeant une glace. Cette course a été difficile mais je retiens les paysages à couper le souffle, de belles rencontres sur le parcours. Maintenant, c'est repos et crêpes en Bretagne !
A bientôt,
Aurélie
Ah bon ... ça montait ?

Répondre

Retourner vers « Participation à des courses et autres sorties cyclistes »